clientélisme

Clientélisme du présent

La seconde forme de clientélisme (clientélisme du présent) apparait avec l’arrivée, depuis peu, de personnes ayant flairé l’odeur de bisounours qui commence à régner à Magny.
Ces personnes se sont regroupées dans une association au doux nom de « Magny en transition » (création en 2018) bien qu’il existait déjà « SQY en transition ». Personnellement, je n’ai rien contre (je suis même pour) des associations écologistes à condition qu’elles défendent les faibles, la veuve et l’orphelin. En l’espèce, j’ai l’impression que c’est un peu différent : ils défendent plus leurs propres intérêts.
Deux exemples pour étayer ces propos qui peuvent paraitre un peu à l’emporte-pièce :
– le 23 novembre dernier, plusieurs associations de Saint Quentin en Yvelines ont occupé la ferme de Buloyer pour protester contre son abandon, terres comprises, depuis plus de trois ans. Et bien, Magny en transition n’y était pas et ne s’est jamais manifesté sur ce sujet. Une association écologique se devait d’y être. Cette occupation était organisée par SQY’Pousse qui regroupe 32 associations, dont SQY en transition, Magny en transition n’en fait pas partie.
– une « filière laine » (sic) devrait voir le jour à la ferme Péri-urbaine. La Mairie s’est même engagée à fournir du matériel (lequel ?). Y aura-t-il un loyer ? Le seul bémol est que ceci est initiée par une personne de Magny en Transition qui a flairé le filon. L’argument qui sera opposé est que la structure créée, sera une SCOP mais .. une SCOP dans laquelle la personne aura le tiers des parts. Mdr.
Avec tout ceci, êtes-vous étonnés de voir les membres de Magny en transition parmi les soutiens du Maire actuel ? à tel point, qu’ils ont même rédigé la charte du bon Magnycois qui dit : « nous ferons de Magny un laboratoire écologique ..». Avec ceci nous ne sommes pas sortis de l’auberge.
Notre patrimoine agricole et rural fout le camp (ferme de Buloyer, pépinière de Gomberville) et nos soi-disant écolos ne s’en soucient guère (pas plus que le Maire qui est vice-président en charge de la ruralité à l’agglo de SQY). En conséquence, nos écolos ne sont pas écolos. Ils essayent de profiter de la situation et cela devient du clientélisme.
Avez-vous envie de leur confier la gestion de la commune ?
Extrait de la charte où il est question de laboratoire écologique ..

Dans un laboratoire, on fait des expériences. Quelques-unes peuvent réussir mais beaucoup sont des échecs. Etes-vous prêts à servir de cobayes et à payer les pots cassés ? Vous a-t-on demandé votre avis ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.